31 mars 2020

Soleil levant

IMG_20200330_172921

Résumé :
Une call-girl assassinée dans une suite de la tour Nakamoto, du nom d'un puisant conglomérat japonais, alors que la soirée d'inauguration, à laquelle se pressent toutes les “huiles” de Los Angeles, bat son plein, quelques étages plus bas. Une affaire délicate que le lieutenant Smith et son supérieur, John Connor, sont chargés de résoudre le plus discrètement possible. 
Or toutes les pistes s'orientent vers un tueur japonais… En pleine guerre financière nippo-américaine, impossible d'éviter le scandale ! Les journaux s'emparent de l'affaire, la police est accusée de racisme, les pressions au plus haut niveau se multiplient. Smith et Connor se voient même offrir de somptueux cadeaux, avant de voir leur vie privée menacée… Qui tire les ficelles ? A qui profite le crime ? 

Posté par Tante_Soize à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


29 mars 2020

La fortune des Rougon

IMG_20200328_135624

Posté par Tante_Soize à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 mars 2020

A l'ombre des jeunes filles en fleurs

IMG_20200325_145708

Résumé :
Le narrateur est enfin reçu chez les parents de Gilberte pour lesquels il éprouve une grande attirance. C’est chez eux qu’il rencontre Bergotte, l’écrivain à la mode qu’il admire depuis si longtemps. Ses visites chez les Swann se multiplient et Gilberte finit par trouver que, trop envahissant, le narrateur empiète sur sa liberté. Peu à peu, les relations entre les jeunes gens se tendent et ils cessent de se voir. Attristé par cette séparation, le jeune homme continue cependant de fréquenter les parents de la jeune fille. Avec le temps, sa peine s’estompe jusqu'à le détacher de Gilberte.

Deux ans plus tard, il part à Balbec avec sa grand-mère pour se soigner. D’abord déçu par la ville et l’hôtel, il finit par s’habituer. Sa grand-mère rencontre une amie d’enfance, Mme de Villeparisis, qui présente le narrateur à son neveu Saint-Loup. Après un premier contact très froid, les jeunes gens deviennent amis. Le narrateur retrouve également un ancien ami, Bloch, lui aussi en villégiature à Balbec, puis il fait la connaissance du baron de Charlus, oncle de Saint-Loup, au comportement étrange. Son attention est attirée par une bande de jeunes filles joyeuses et insolentes. Grâce à Elstir, le célèbre peintre qui séjourne près de Balbec, il parvient à les rencontrer et tombe amoureux de l’une d’elles, Albertine. Ce qui ne l’empêche pas de ressentir parfois une certaine attirance pour d’autres jeunes filles de la bande. Un jour qu’il tente d’embrasser Albertine, celle-ci le repousse durement, le laissant fâché. La fin de la saison arrive et les jeunes filles quittent Balbec avant qu’à son tour, le narrateur rentre à Paris.

Posté par Tante_Soize à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le journal de Bridget Jones

IMG_20200325_145231

Résumé :



Bon Dieu, pourquoi suis-je aussi moche? Dire que je me suis persuadée que je me gardais tout mon weekend pour travailler alors que j'étais simplement en faction devant le téléphone à attendre que Daniel m'appelle. Atroce ! Pourquoi n'a-t-il pas appelé ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? 

Bridget a presque trente ans et n'est toujours pas mariée. Entre une mère égoïste et des amis plus ou moins en couple, elle cherche le prince charmant qui changera sa vie, son regard sur elle-même et sur le monde. Comment s'y prendre avec les hommes ?

Par où commencer ? Avec humour décapant, Helen Fielding trace le portrait d'une génération femmes socialement responsables, financièrement autonomes, affectivement... frustrées ! Une comédie sentimentale, ironique et tendre.

Posté par Tante_Soize à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2020

Les dix petits nègres

197_1075

Résumé :
Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. O'Nyme, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. 
Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. 
Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ? 
Une poignée de personnages admirablement campés, une ambiance tendue, un suspense à couper le souffle et une fin complètement inattendue... 
La reine du crime nous livre ici un classique de la littérature policière ! --Sophie Colpaert--

Posté par Tante_Soize à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 février 2020

Extrême urgence

197_1024

Résumé :
Vengeance criminelle ? Meurtre crapuleux ou erreur médicale impardonnable ? Qui a intérêt à ce que le cadavre de la jeune Karen, lamentablement échoué dans une rue de Boston, emporte à tout jamais avec lui ses secrets ? Comment expliquer cette fin sordide pour la fille d'un des plus grands médecins de la ville, fût-elle marginale, nymphomane et droguée ? Est-elle morte, comme on le croit, des suites d'un avortement illégal ? La police a-t-elle raison de soupçonner le médecin asiatique qui aurait pratiqué l'intervention ? L'autopsie livre des révélations de plus en plus surprenantes.
L'enquête chirurgicale tourne au suspense le plus pur... Là où enquêteurs et policiers s'avouent très vite impuissants, un scientifique- seul face à tous-réussira peut-être à élucider le mystère insondable d'une vie qui n'est plus.

Posté par Tante_Soize à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2020

Le père Goriot

197_0127

Résumé :
La maison Vauquer est une pension parisienne où se côtoient des résidents que tout oppose, et pourtant inexorablement liés : Rastignac, un jeune étudiant en droit, le Père Goriot, un ancien fabriquant de vermicelles, ou encore le mystérieux Vautrin.
Tous ont leurs secrets et leurs faiblesses :Rastignac, obsédé par la haute société, délaisse ses études pour tenter de s’y intégrer ; Vautrin cache un passé douloureux ; le Père Goriot s’est ruiné pour ses filles ingrates.
La maison Vauquer s’apparente alors à une peinture de cette époque, un cliché de personnages aussi différents qu’unis, criants de vérité, acteurs d’une comédie humaine.

Posté par Tante_Soize à 13:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les lauriers du lac de Constance

197_0126

Résumé :
Paris, août 1944, les soldats de Leclerc arrivent... La petite Marie ne sait pas encore que cette joie d'un peuple libéré signifie pour elle et les siens le commencement de la nuit. A peine a-t-elle connaissance de l'absence de son père que la politique a toujours éloigné de sa famille.
Plus tard, elle découvrira le destin tragique de ce père.
Albert B., un brillant ingénieur, aveuglé par son anti-communisme viscéral, a rejoint, dès les grèves de 1936, Jacques Doriot et son
PPF, le grand parti fasciste.
Pris en 1940 dans un terrible engrenage, il s'engagera très loin dans la collaboration avec les Allemands pour échouer en 1944 sur une île du lac de Constance, où les derniers PPF s'enivrent tandis qu'autour d'eux le Reich s'écroule.
En 1946, au parloir de Fresnes, Marie, conduite par sa mère, embrasse un homme dont le visage lui est inconnu... La presse entière réclame la mort d'Albert B.

Posté par Tante_Soize à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Françoise Desqueyroux

197_0118

Résumé :
Pour éviter le scandale et protéger les intérêts de leur fille, Bernard Desqueyroux, que sa femme Thérèse a tenté d'empoisonner, dépose de telle sorte qu'elle bénéficie d'un non-lieu. Enfermée dans la chambre, Thérèse tombe dans une prostration si complète que son mari, effrayé, ne sait plus quelle décision prendre. Doit-il lui rendre sa liberté ? Dans ce livre envoûtant, François Mauriac a réussi un portrait de criminelle fascinant. 

Posté par Tante_Soize à 13:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Au commencement était le crime

197_0117

Résumé :
Malice domestic : l'expression désigne le crime maison, celui qui intervient entre frères ou conjoints, amants ou maîtresses. Celui qui viole le sanctuaire familial, laissant le cadavre dans la baignoire ou devant la cheminée... 
Le premier « crime maison » connu, rappelle ici la romancière de La Nuit du renard et de Recherche jeune femme aimant danser, fut le meurtre d'Abel par Caïn. L'histoire d'Oedipe ou celle de Hamlet s'inscrivent également dans cette longue tradition. 

Les dix-sept récits de ce volume vous en feront découvrir de toutes sortes, pour frissonner, pour s'interroger, et parfois même pour rire. 

Posté par Tante_Soize à 13:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :