01 septembre 2018

Le cardinal

IMG_7622

Résumé :
A en croire le Père Monaghan, la tâche du prêtre offre de sérieuses analogies avec « la tournée du cheval du laitier ». Son rude bon sens dicte cette boutade au curé de Sainte-Margaret pour servir d'avertissement à son nouveau vicaire qui revient à Boston après quatre ans d'études au séminaire américain de Rome. Et il est vrai que l'emploi du temps de Stephen Fermoyle ne laisse guère de place au travail intellectuel. Pourtant, entre deux visites à ses pauvres paroissiens, Stephen se délasse en traduisant l'ouvrage d'un de ses maîtres italiens. La demande d'Imprimatur déchaîne sur Stephen les foudres du redoutable cardinal Glennon qui l'exile dans une paroisse lointaine. Il aurait pu être brisé par l'épreuve, il en sort affermi et prêt pour la longue ascension dont l'ultime étape est le cardinalat - magnifique réussite qui ne va pas sans découragement ou choix douloureux. Ce sont ces autres heures obscures que Henry Morton Robinson met en scène à l’arrière plan pour donner tout son relief et sa vérité à cette histoire exemplaire d'une carrière de prêtre, et cela avec une virtuosité qui a fait du Cardinal une oeuvre célèbre dans le monde entier.

Posté par Tante_Soize à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Germinal

IMG_7621

Résumé :
Une des grandes grèves du siècle dernier racontée par un journaliste de génie qui en a fait un réquisitoire, un formidable « J’accuse » contre le capital, le roman de la lutte des classes et de la misère ouvrière. Un livre de nuit, de violence et de sang, mais qui débouche sur l’espoir d’un monde nouveau lorsque le héros, Étienne Lantier, quittant la mine « en soldat raisonneur de la révolution, » sent naître autour de lui une « armée noire, vengeresse… dont la germination allait bientôt faire éclater la terre ». Germinal marque l’éveil du monde du travail à la conscience de ses droits et c’est au cri sans cesse repris de « Germinal ! Germinal ! » que la délégation des mineurs de Denain accompagna le convoi funèbre de Zola à travers les rues de Paris.

« Le roman est le soulèvement des salariés, le coup d'épaule donné à la société qui craque en un instant : en un mot, la lutte du capital et du travail. C'est là qu'est l'importance du livre, je le veux prédisant l'avenir, posant la question qui sera la plus importante du vingtième siècle » Zola à propos de Germinal.

Posté par Tante_Soize à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La traversée du miroir

IMG_7597

Résumé :

" Sans femme, je ne suis rien du tout ", avoue Alexis Dorgel, gynécologue parisien de renom qui se laisse happer, à l'approche de la quarantaine, par le vertige d'une vie professionnelle surfaite et trouve dans d'innombrables aventures un exutoire qui le renvoie très vite à sa propre image, celle d'un vide absolu. Des circonstances dramatiques le poussent à " traverser le miroir " et à s'engager, aux confins du territoire cambodgien, auprès de Médecins sans Frontières. Capturé par les Khmers rouges, tenu pour mort, il s'évade trois ans plus tard et revient, méconnaissable, sous une autre identité, rôder autour de sa première vie... Dans le style vif et précis qui valut aux précédents livres de Patrick Poivre d'Arvor un très grand succès, La Traversée du miroir est un roman aux multiples péripéties, et une chaleureuse et profonde analyse de l'âme humaine.

Posté par Tante_Soize à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Chiens

IMG_7596

Posté par Tante_Soize à 10:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Brigade mondaine "Golf Party"

IMG_7587

Posté par Tante_Soize à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Ils sont tombés du ciel

IMG_7586

Résumé :
En écrivant « Ils sont tombés du Ciel », Konsalik a renoué avec la tradition du grand roman de guerre qu'il illustra si brillamment avec « Le médecin de Stalingrad ». Le thème de ce livre est la bataille de Cassino, tournant décisif de la Seconde Guerre mondiale. Sous la plume de Konsalik revivent de façon hallucinante les pires horreurs de ce combat meurtrier, et son ouvrage retentit comme un cri d'alarme.

« Ils sont tombés du ciel » n'est pas seulement un roman sur les parachutistes, mais un réquisitoire contre la guerre. Son titre est un symbole : toute une génération a vu tomber du ciel, et se briser dans un enfer d'acier, de feu, de sang, son idéal, ses illusions et ses croyances. Le vide est resté, et restera tant que les peuples vivront dans la terreur d'une nouvelle guerre, encore plus affreuse.

Posté par Tante_Soize à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 août 2018

Jean de Florette

IMG_7609

Résumé :
Au village des Bastides Blanches, on hait ceux de Crespin. C'est pourquoi lorsque Jean Cadoret, le Bossu, s'installe à la ferme des Romarins, on ne lui parle pas de la source cachée.

Ce qui facilite les manœuvres des Soubeyran, le Papet et son neveu Ugolin. qui veulent lui racheter son domaine à bas prix...

Jean de Florette (1962), premier volume de L'Eau des collines, marque, trente ans après Pirouettes, le retour de Pagnol au roman. 

C'est l'épopée de l'eau nourricière sans laquelle rien n'est possible. Marcel Pagnol y développe l'histoire du père de Manon, évoquée sous forme de flash-back dans le filin Manon des sources (1952). 

Les dialogues sont savoureux, et la prose aussi limpide que dans les Souvenirs d'enfance.

Quant au Papet et à Ugolin, à la fois drôles et terrifiants, ils sont parmi les créations les plus complexes de Pagnol. " Tu comprends, s'ils avaient bu l'eau de la citerne, c'est sûr qu'ils seraient morts tous les trois, et moi ça m'aurait embêté. 

D'avoir bouché la source, c'est pas criminel : c'est pour les œillets. Mais si, à cause de ça, il y avait des morts, eh bien peut-être qu'après nous n'en parlerions pas, mais nous y penserions.

Récit simple et puissant d'une lutte pour la vie, histoire d'un crime et de son châtiment, drame d'une vengeance, tragédie familiale, conflit des coeurs purs et des âmes fortes, opposant un jeune citadin plein de fraîcheur et d'enthousiasme à deux paysans durs, âpres, sournois, fermés, implacables, peinture exacte et magnifique des hommes de la terre, chant du monde, poème de l'eau, du vent, des saisons, des collines, Jean de Florette et Manon des sources sont tout cela et ils sont beaucoup plus que cela, un des sommets de l'oeuvre de Pagnol: le livre de la faute, de l'innocence et du pardon. 

Posté par Tante_Soize à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le schpountz

IMG_7584

Résumé :
Le Schpountz est quelqu'un capable de raisonner à merveille sur toutes choses sauf une, le cinéma. S'il se met en tête qu'il ressemble à la plus séduisante des vedettes ou même qu'il la surpasse, serait-il laid comme Polichinelle qu'il n'en démordra pas.

On ne trouve d'ailleurs pas le mot dans le dictionnaire, mais on l'entend souvent dans la bande à Charlet, les techniciens qui travaillent pour lé producteur Meyerboom. Ces joyeux farceurs ne manquent pas une occasion de rire aux dépens des illuminés convaincus d'être destinés à une carrière d'étoile .

... Comme Irénée Fabre qui ronge son frein dans l'épicerie de son oncle en attendant e la » chance et gobera sans sourciller le contrat offert par la bande, de passage dans son village provençal.

A Paris, où il se précipite, il reçoit une leçon dont la script-girl Françoise - qui le juge sympathique - atténue l'amertume en lui procurant une place d'accessoiriste.
Irénée a-t-il réellement renoncé à son ambition d'être un jeune premier romantique ? 

Au fond du coeur non, bien sûr, et c'est ce qui donne son rebond final à cette comédie cinématographique où se sont illustrés Fernandel et Charpin.

Posté par Tante_Soize à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Mémoires d'Outre-Tombe

IMG_7580

Résumé :
Achevés pour l’essentiel en 1841, les Mémoires d’outre-tombe entrecroisent superbement le récit d’une existence qui va bientôt finir – celle du jeune chevalier breton d’Ancien Régime, devenu voyageur, diplomate et ministre –, et le récit de l’Histoire marquée par le séisme de la Révolution qui éloigna le monde ancien pour toujours.
« Cette voix, dira Julien Gracq, cette voix, qui clame à travers les deux mille pages des Mémoires que le Grand Pan est mort, et dont l’Empire romain finissant n’a pas connu le timbre unique – l’écho ample de palais vide et de planète démeublée –, c’est celle des grandes mises au tombeau de l’Histoire. »
Timbre unique que cette anthologie entend préserver au plus près, en demeurant fidèle à la structure même des Mémoires, à la diversité de leurs registres, à la variation de leurs écritures et à l’orchestration de leurs époques : « Mon berceau a de ma tombe, ma tombe a de mon berceau : mes souffrances deviennent des plaisirs, mes plaisirs des douleurs, et je ne sais plus, en achevant de lire ces Mémoires, s’ils sont d’une tête brune ou chenue. »

Posté par Tante_Soize à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 août 2018

L'espagnol

IMG_7505

Résumé :
Au printemps de 1939, dans ce village du vignoble du Jura, on a vu arriver un réfugié espagnol : Pablo. C'est un homme brisé par la guerre, qui semble avoir perdu même le courage de vivre. Dans la ferme où il est placé, il s'efforce seulement de faire correctement son travail.
Le fils est parti pour la guerre, le père est mort ; Pablo reste seul avec la femme, une fille simple d'esprit et un vieux journalier. Il s'est attaché à cette terre qui lui a redonné le goût de la vie ; il met toute sa joie à la faire fructifier, à l'agrandir. Au milieu de cette guerre qui ne le concerne plus, il poursuit obstinément une oeuvre de paix. La mort, il ne veut plus la donner.

Posté par Tante_Soize à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :