14 mars 2018

Oui, je crois

IMG_1883

Posté par Tante_Soize à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


France Gall/Michel Berger

IMG_1865

Posté par Tante_Soize à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La cage aux souvenirs

IMG_1864

Résumé :

Pierre Mondy est l'un des acteurs les plus populaires de France, et quand il raconte ses soixante ans de carrière, on comprend pourquoi ! Celui qui fit ses classes au cours Simon où on lui avait prédit " une carrière plutôt tranquille et régulière ", a tourné avec les noms les plus prestigieux du cinéma français : Jean Becker, Julien Duvivier, Henri Verneuil, Yves Allégret, Abel Gance, Costa-Gavras, Robert Lamoureux... Il s'est aussi bien incarné dans la comédie, La 7e Compagnie, Le Téléphone rose, qu'en Napoléon dans Austerlitz. Metteur en scène à succès de théâtre : Oscar, La Cage aux folles, Le Fil à la patte, Le Dîner de cons... il alterne avec talent le plaisir de jouer et celui de diriger. Lui qui fut l'un des premiers à interpréter en direct les grandes dramatiques à la télévision, prête sa rassurante bonhomie depuis quinze ans au commissaire Cordier. Une enfance choyée, des amitiés hilarantes avec De Funès, Le Poulain, Montand, Périer, Maillon, Poiret, Auteuil, Clavier... de belles amours évoquées en douceur, Pierre Mondy nous offre un récit truffé d'anecdotes drôles, intimes et émouvantes. Une vie de passions sans regret.

Posté par Tante_Soize à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La traversée du miroir

IMG_1835

Résumé :

" Sans femme, je ne suis rien du tout ", avoue Alexis Dorgel, gynécologue parisien de renom qui se laisse happer, à l'approche de la quarantaine, par le vertige d'une vie professionnelle surfaite et trouve dans d'innombrables aventures un exutoire qui le renvoie très vite à sa propre image, celle d'un vide absolu. Des circonstances dramatiques le poussent à " traverser le miroir " et à s'engager, aux confins du territoire cambodgien, auprès de Médecins sans Frontières. Capturé par les Khmers rouges, tenu pour mort, il s'évade trois ans plus tard et revient, méconnaissable, sous une autre identité, rôder autour de sa première vie... Dans le style vif et précis qui valut aux précédents livres de Patrick Poivre d'Arvor un très grand succès, La Traversée du miroir est un roman aux multiples péripéties, et une chaleureuse et profonde analyse de l'âme humaine.

Posté par Tante_Soize à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Rama Yade

IMG_1866

Posté par Tante_Soize à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


13 mars 2018

Monseigneur des autres

IMG_1870Jacques Gaillot naît le 11 septembre 1935 à Saint-Dizier. Il effectue son service militaire en Algérie, de 1957 à 1959. Ordonné prêtre en 1961, il devient professeur au séminaire régional de Reims, de 1965 à 1972, puis curé de Saint-Dizier en 1973, tout en suivant les cours de l'Institut de formation des éducateurs du clergé (IFEC) de Paris.
En 1977, il est nommé vicaire général du diocèse de Langres, et devient évêque d'Évreux en mai 1982. 
En 1985 il soutient l'intifada en Palestine et rencontre Yasser Arafat à Tunis. 
En 1988, il défend l'ordination des hommes mariés devant une séance privée de l'assemblée à Lourdes. En décembre, il donne une interview au mensuel Lui dans lequel il pose en tenue d'évêque dans la cathédrale d'Évreux. Le 25 décembre, il passe la soirée de Noël dans les studios de la radio Pacific FM au micro de laquelle il se déclare prêt à donner une bénédiction aux homosexuels qui en feraient la demande à l'occasion de leur union.
Le 2 février 1989, il publie dans l'hebdomadaire homosexuel Gai Pied, un article controversé intitulé « Être homosexuel et catholique ». 
Il assiste également à la cérémonie de transfert des cendres de l'abbé Henri Grégoire au Panthéon. Ce geste est symbolique dans la mesure où Grégoire était un instrument de l'abolition de l'esclavage, et de la fin des discriminations contre les Noirs et les Juifs pendant la Révolution française. Mais la hiérarchie catholique avait refusé de lui donner l'extrême-onction à cause de son acceptation de la constitution civile du clergé, qu'il avait contribué à rédiger. Mgr Gaillot est le seul évêque français à participer à cette cérémonie.
En 1995, Jacques Gaillot est nommé évêque in partibus de Parténia. Parténia est un siège épiscopal situé en Algérie, dans la région de Sétif. Il a disparu sous les sables à la fin du Ve siècle. Jacques Gaillot utilise cette prélature pour communiquer, notamment sur Internet, en faveur de ses orientations.
En 2006, il s'engage, aux côtés d'associations LGBT, contre le durcissement de la loi anti-homosexualité au Zimbabwe.
Il a écrit une douzaine de livres, en particulier Coup de gueule contre l'exclusion qui a obtenu une grande couverture médiatique. Il y critique la loi française sur l'immigration soutenue à cette époque par Charles Pasqua. Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence. 

Source : Wikipédia

Posté par Tante_Soize à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le journal de Romy Schneider

IMG_1871

Posté par Tante_Soize à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Jupe 10a

IMG_1876

IMG_1877

IMG_1875

Posté par Tante_Soize à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

70 ans sur les planches

IMG_1851

Posté par Tante_Soize à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Paulette et Roger

IMG_1850

Résumé :
"Un pouvoir magique vous permet de vous transporter dans le temps. Vous décidez de rechercher ce que faisaient vos parents avant votre naissance. Racontez." Le dernier roman de Daniel Picouly est comme une grande rédaction sur ce sujet d'enfant. Le héros, propulsé dans le passé de sa famille, s'efforce de reconstituer son histoire, d'en combler les blancs, et surtout, de vérifier si tout s'est passé comme on le lui a raconté plus tard. Et évidemment, il en a beaucoup à apprendre : ce voyage initiatique sur les traces de Paulette et Roger, ses parents, lui réserve des surprises de taille, grossies encore par les yeux de l'enfant qui nous les livrent dans ce récit à cent à l'heure. Comme dans Le Champ de personne, Picouly nous plonge au cœur de souvenirs d'enfance mais, cette fois, de l'intérieur. La trouvaille est ingénieuse et donne sa force à ce roman attachant et drôle, même si parfois, l'artifice pèse un peu sur l'émotion. Quelques touches de lenteur l'auraient peut-être rendu plus juste. --Karla Manuele 

Posté par Tante_Soize à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :