27 septembre 2022

Livres en anglais au choix

P9270148

Posté par Tante_Soize à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 septembre 2022

Des croix sur la mer

P9190074

Résumé :
Août 1944. Un village de Bretagne. Jean Palu attend, avec 17 autres otages civils, son exécution. Une seule chose obsède le condamné : une lettre restée sur son bureau... Au début de la guerre, Palu l'infirmier a rêvé de la Résistance. Mais son corps l'a trahi, faisant de lui un éternel convalescent que sa femme, Françoise, a trompé avec un jeune maquisard. Palu est devenu Palu le cocu, un mari complaisant. Pour se venger des amants, il a écrit une lettre, adressée à la Kommandantur.
Une lettre de dénonciation jamais envoyée... Détruire ce document ignoble, c'est le seul espoir qu'il reste à Palu de mourir plus noblement qu'il a vécu.

Posté par Tante_Soize à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La guerre d'Espagne

P9190075

Résumé :

Il y a plus de soixante-dix ans débutait la guerre civile en Espagne qui devait durer trois ans. Elle n'a pas cessé d être l'objet d une profonde controverse. Comment les sympathisants de gauche, venus du monde entier, ont-ils pu s'engager, à leurs risques et périls, dans une cause à laquelle leurs gouvernements se refusaient à apporter un soutien actif ? Dans cette édition entièrement révisée de La Guerre d'Espagne, Hugh Thomas présente l'analyse objective d un conflit dans lequel s'affrontèrent à la fois le fascisme et la démocratie, le communisme et le christianisme, le centralisme et le régionalisme, et qui fut une guerre internationale, tout autant qu'espagnole. C'est à juste titre, pensons-nous, que Michael Foot a écrit dans un journal anglais : « Un livre prodigieux. C'est avec une application sans bornes, littéralement inouïe, et une intelligence de tous les instants que l'auteur a su réunir et étudier toutes les connaissances possibles et imaginables sur l'épisode le plus héroïque et le plus pitoyable de ce siècle. » Cyril Connolly, à son tour, dans le Sunday Times, écrivait : « Je ' ai lu de la première à la dernière page, tout simplement captivé... Hugh Thomas possède la plus haute qualité de l'historien, un formidable appétit de détails et le sens de l'essentiel... Dans ce superbe ouvrage, il n'est pratiquement aucun aspect de la guerre civile, aussi douloureux ou impopulaire soit-il, qui lui ait échappé. »

Posté par Tante_Soize à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Regarde-toi qui meurs

P9190072

Résumé :
Brigitte Friang est aujourd'hui un grand reporter de réputation internationale.
La guerre, elle l'a connue de près dès 1943 lorsque, âgée de 19 ans, elle interrompt ses études de médecine pour entrer dans la Résistance.
En 1944, son réseau est démantelé et elle est arrêtée par la Gestapo après avoir été grièvement blessée. Malgré ses souffrances et la torture, elle ne parle pas. Elle est alors déportée à Ravensbrück.
Grâce à une force morale que n'entament ni la misère physique, ni les coups, ni, les menaces de mort, elle résiste à tout et d'abord aux tortionnaires nazis devant lesquels jamais elle ne consentira à
s'humilier.
C'est cette fierté intraitable, autant que l'espoir de la liberté prochaine, qui la soutiendra et l'aidera à galvaniser ses compagnes durant la marche à la mort qui jette les déportés sur les routes à l'approche des Alliés.
C'est elle qu'André Malraux a mise en scène dans le chapitre de ses Antimémoires consacré à la déportation. Sa conduite valut à Brigitte Friang de devenir, à titre militaire, le plus jeune Chevalier de la Légion d'Honneur.
Ce livre a obtenu le Prix des Maisons de la Presse en 1971.
Source : J'ai Lu

Posté par Tante_Soize à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

La révolte des nonnes

P9190071

Résumé :
Au milieu des plus grands actes de sauvagerie qui secouent alors, en l'an 576, une Gaule livrée aux luttes des reines Frédégonde et Brunehaut, demeure le couvent de Sainte-Croix. Cette communauté de femmes, c'est celle qu'a réunie la reine Radegonde du jour où elle décida de se consacrer à Dieu.
Là, dans l'enceinte du premier couvent féminin d'Occident, grandira Vanda qu'on vient de remettre à la sainte fondatrice après l'avoir arrachée à la chaleur d'une louve. Goûtant toute la tendresse de Radegonde, Vanda ne peut oublier qu'elle est d'abord "l'enfant des loups".
"La révolte des nonnes" restitue le climat d'une des périodes les plus riches de l'histoire de France à travers le déchirement qu'éprouve Vanda. Possédée d'une rage de vivre animale et débordante de sensualité, elle mesure aussi la précarité des îlots de civilisation que menacent encore les hordes barbares.

Posté par Tante_Soize à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


L'espèce humaine

P9190069

Résumé :
"Quand l'homme en est réduit à l'extrême dénuement du besoin, quand il devient "celui qui mange des épluchures", l'on s'aperçoit qu'il est réduit à lui-même, et l'homme se découvre comme celui qui n'a besoin de rien d'autre que le besoin pour, niant ce qui le nie, maintenir le rapport humain dans sa primauté. Il faut ajouter que le besoin alors change, qu'il se radicalise au sens propre, qu'il n'est plus qu'un besoin aride, sans jouissance, sans contenu, qu'il est rapport nu à la vie nue et que le pain que l'on mange répond immédiatement à l'exigence du besoin, de même que le besoin est immédiatement le besoin de vivre." Maurice Blanchot.

Posté par Tante_Soize à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

O Jérusalem

P9190065

Résumé :

Le 18 octobre 2006, sortira l'adaptation cinématographique de Ô Jérusalem.
À cette occasion, paraît une édition spéciale du best-seller écrit par Lapierre et Collins.
Ô Jérusalem : c'est plus de cinquante millions de lecteurs dans vingt huit pays. Un livre référence qui permet de comprendre comme nul autre les sources d'un conflit qui secoue le monde depuis maintenant bientôt soixante ans.
Pour écrire cette fresque, Lapierre et Collins ont mené une enquête longue de trois ans auprès de mille témoins en Israël, en Égypte, en Irak, en Jordanie, en Syrie au Liban, aux États-Unis, en Angleterre et en France... De Golda Meir, David Ben Gourion et Hussein de Jordanie à des acteurs plus anonymes, dont certains jouèrent un rôle déterminant. Leur ouvrage a été salué par la presse du monde entier.
Le film, habilement articulé autour des destins exemplaires d'un palestinien et d'un juif, amis dans la vie et ennemis dans la guerre, met en scène les épisodes racontés dans la deuxième partie du livre, à savoir le conflit proprement dit, qui a suivi le vote de l'ONU et la proclamation de l'État d'Israël.
Avec le même objectif que celui qui guidait Lapierre et Collins quand ils ont écrit leur livre : refléter une vérité historique objective.
Sous une nouvelle couverture, augmentée de cahiers photos reproduisant les scènes du film, et enrichie d'une préface de Dominique Lapierre, retraçant l'aventure de l'écriture du livre et des épisodes jamais racontés à ce jour de cette grande page d'Histoire, ainsi que d'une postface d'Élie Chouraqui faisant le récit du tournage.

Posté par Tante_Soize à 18:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le temps des Carbec

P9190063

Résumé :
Après les fièvres du règne de Louis XIV, où se sont enrichis et illustrés Ces Messieurs de Saint-Malo, le Régent s'est installé et John Law a créé la grande Compagnie des Indes. Le Temps des Carbec est venu. Mère, fils et fille vont se lancer à l'assaut des grandes affaires, de l'administration, de l'armée et des beaux mariages. On les verra à Paris, Venise, Pondichéry, en Guinée... et à Nantes devenu le premier port du royaume grâce à la traite négrière et à ses manufactures. Ils n'en resteront pas moins d'éternels Malouins, face à la mer qui demeure la condition et la fierté de leur vie. Beaucoup plus qu'un saga familiale, Le Temps des Carbec est le roman puissant et profond d'une époque traversée d'idées nouvelles où la bourgeoisie française, intrépide et laborieuse, avide d'honneurs et d'argent, de titres et de luxe, établit son pouvoir. C'est aussi un passionnant roman d'aventures rempli de comploteurs, négriers, séducteurs, banquiers, capitaines, diplomates... et de toute une galerie de femmes dont le charme, la force et l'audace ont une résonance curieusement moderne.

Posté par Tante_Soize à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le choix de Dieu

P9190062

Résumé :

Livre admirable de sincérité, provocant, fascinant, dépourvu de complaisance et de réponses faciles...Voilà donc le cardinal Jean Marie Aaron Lustiger et le juif que je reste redevenus amis et alliés. Il a choisi, ou Dieu a choisi pour lui, une voie différente de la mienne, mais l'une et l'autre méritent d'être éclairées par la même lumière, car elles mènent vers la même vérité.Élie Wiesel, Le Monde. Voici un livre qui fera date. Dans une France en crise, lasse, revenue des plaisirs du look, qui cherche non des maîtres à penser mais des rocs à quoi s'accrocher, en tout cas des références morales, un homme se dévoile. Et ses paroles - fortes et, parfois, déconcertantes - frappent.Dominique de Montvalon et Olivier Jay, L'Express.Inutile de se cacher derrière les mots; le livre du cardinal de Paris est l'un des grands ouvrages écrits en cette fin de siècle qui devait être celui de la mort de Dieu. Voilà le paradoxe.Georges Suffert, Le Figaro Magazine.

Posté par Tante_Soize à 18:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le nouveau Moyen-âge

P9190060

Résumé :
L'optimisme historique s'efface : un règne de plus de trois siècles s'achève, qui avait postulé à la fois le progrès et l'ordre. Progrès, croyait-on, de notre civilisation, puisque, malgré ses faux pas, l'Histoire se devait d'aller dans la bonne direction ; le millénarisme communiste n'aura fait que pousser jusqu'à l'absurde cette conviction. Ordre, parallèlement, du monde qui finissait par trouver un équilibre, impérialisme, colonialisme ou concert des nations aidant... Un cycle ne se bouclerait-il pas qui, par une apparente régression, nous ramènerait vers un nouveau Moyen Age ? Tout ne procède certes pas de la chute du communisme, mais tout s'y ramène. A l'aune des grands effondrements, l'onde de choc est sans égale depuis peut-être la disparition de l'Empire romain. L'après-communisme ne se résume ni au triomphe incontesté de l'économie de marché, ni à la vengeance des nations, ni à un hypothétique imperium américain. C'est cette incapacité de découvrir le principe fondateur du monde post-communiste qui, à sa manière, nous ramène à un nouveau Moyen Age. A nous de penser l'incertain avec le même soin qu'autrefois le probable, d'inventer
Source : Gallimard

Posté par Tante_Soize à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :